About Albert Huet and the Diary

In 2016, the University of Florida digitized my great-grandfather’s diary of his experience and life as a soldier during World War I in France. One year later, they added additional documents such as photos, and I created a collection in the University of Florida’s Digital Collections.

In the following tabs, you will find the diary (which starts on page 5) as well as the additional documents. The diary is accompanied by a transcription of the text as is, a standardized French version of the text, and an English transcription. For more information, check “The Translation Project” tab.

*Please note that Albert Huet wrote this diary after World War I ended. However, we do not know exactly when he did so, though we suspect it was in the 1950’s. Nobody knew about the diary until my aunt found it in the garage.

*A biography and summary of Albert’s account of the war can now be found on the website of the Collectif de Recherche International et de Débat sur la Guerre de 1914-1918. Thank you Rémy Cazals.

 

Biographie d’Albert Huet

Albert HUET est né le 14 / 12 / 1897 dans un petit village de Normandie. A cette époque, l’instruction dans les villages était réduite à sa plus simple expression. Il apprend sommairement à lire et à écrire. En 1916 Albert a 18 ans et est enrôlé pour le service militaire obligatoire. La guerre a débuté depuis deux ans et malgré le manque de moyens d’information (pas de TV ou de radio), tout le monde sait que les choses sont très dures : les morts se comptent déjà par centaines de milliers et tous les villages sont touchés. Il se retrouve très vite sur le front des Ardennes, une zone de combats terribles (cf. Le Chemin des Dames). Il va traverser deux années de guerre sans une blessure physique et sera sauvé miraculeusement d’un massacre de sa compagnie par une attaque aux gaz.
Après la guerre il se marie avec la sœur d’un copain de régiment de son village et part vivre en région parisienne où il a trouvé du travail dans une compagnie de chemin de fer. De son passage à l’armée il a conservé une terrible addiction au tabac qui se transforme en un cancer du larynx en 1955. Après une trachéotomie d’urgence, une ablation du larynx et des cordes vocales ainsi qu’ un traitement au radium, il survivra et dira : “les boches n’ont pas réussi à m’avoir, ce n’est pas un cancer qui m’aura”. Il meurt le 23 / 11 / 1977.

 

Les Tranchées Dessin de Gérard Huet