Diary – Page 22

Diary – Page 22

Picture of page 22 of the diary
que ceux ci netait pas de lypérite on me
traine au poste secours une ambulance
memmene au trie des malade
le lendemain je sui dans le train pour Tulle
j’ai su a mon retour que le regiment
avait été relevé, les gaz avait réduit les
effectif a 80 %, il n y avait plus personne
pour l’instant ons reforme vite un régiment.

Pour moi je suis a Tulle 3 semaines
de bons traitement et menvoie en convalescence
pour 20 jours chez moi et 2 de perme en plus
si jamais la guerre nest pas fini comme
on le chuchotte je ne sait pas se que je ferait
j’en est mare de la guerre je le dit a tous
monde jaime mieux la prison. pour
qui que je retournerai me faire casser
la gueule lorsque l’on le [lurer ?] la vie que
mene tout les mercanti
Enfin l’armistice. Je retourne
se nest plus que de la rigolade
mes jai passé 4 années et une chance
que ceux-ci n'étaient pas de l'ypérite. On me
traîne au poste [de] secours, une ambulance
m'emmène au tri des malades.
Le lendemain je suis dans le train pour Tulle.
J'ai su à mon retour que le régiment
avait été révélé, les gaz avaient réduit les
effectifs à 80%, il n'y avait plus personne.
Pour l'instant, on reforme vite un régiment.
Pour moi, je suis à Tulle, 3 semaines
de bons traitements et [on] m'envoie en convalesce[nce]
pour 20 jours chez moi et 2 de perm[ission] en plus.
Si jamais la guerre n'est pas fini comme
on le chuchote, je ne sais pas ce que je ferai.
J'en ai marre de la guerre, je le dit à tout [le]
monde, j'aime mieux la prison. Pour
qui que je retournerai me faire casser
la gueule lorsque l'on [délure?] la vie que
[mènent?] tous les mercantis.
Enfin l'armistice. Je retourne.
Ce n'est plus que la rigolade,
mais j'ai passé 4 années et une chance...
it wasn't mustard gas. Somebody drags me to the aid station, an ambulance takes me to triage. The next day, I'm on the train for Tulle. I found out upon my return that the regiment had been relieved, the gas had reduced the numbers in the regiment by 80%, there was no one left. For now, they are quickly forming a new regiment. As for me, I'm in Tulle, 3 weeks of good care and I'm sent home to convalesce for 20 days plus 2 more days of leave. If the war has not ended the way it's rumored, I do not know what I will do. I'm sick and tired of this war, I tell it to everyone, I would rather go to prison. Who the hell would I go back to get myself killed for, when you wise up to the life that all the profiteers are leading? Finally, the armistice. I return. Only good times, but I spent 4 years, and was lucky enough

Page 21 | Page 23